Vernis traditionnels pour l’eau forte // utilisation & composition

29/11/2017 - Zoom Technique

Les vernis traditionnels, à graver, à recouvrir et à remordre chez Joop Stoop

L’eau-forte est l’une des techniques les plus utilisées dans la gravure en taille-douce. Les tailles dans la planche de métal ne sont pas obtenues mécaniquement mais chimiquement par l’action d’un mordant. Tout au long du processus, différents vernis, qui vont empêcher l’action du mordant, sont appliqués sur la planche et vont jouer chacun des rôles spécifiques.

On distingue 4 principaux types de vernis :

les vernis à graver, les vernis à retoucher, les vernis à recouvrir et les vernis à remordre. On différencie les vernis solides, généralement en boule à appliquer au rouleau ou au tampon sur planche tiède, et les vernis liquides à appliquer au pinceau à froid. Les premiers sont toujours plus résistants et permettent de disposer d’un plus long temps de travail sans risque d’écaillage.

Les vernis à graver ont pour principale caractéristique de présenter une certaine souplesse pour faciliter le passage de l’outil sans s’écailler. Ils peuvent aussi être suffisamment tendres, même après séchage complet, pour réaliser un travail par empreinte. On parle dans ce cas de vernis "mou".
Les vernis à retoucher sont utilisés pour protéger des parties suffisamment gravées, au cours des étapes de morsures successives, et corriger des imperfections pour éviter l'action du mordant. 
Les vernis à recouvrir servent à protéger le dos, les tranches et les marges de la plaque. Ils sont très solides et l’enlevage est plus facile si la planche est légèrement chaude. Ils ne peuvent pas être utilisés en tant que vernis à graver.
Les vernis à remordre sont appliqués au rouleau, en surface d’une planche tiède, pour repasser au mordant des traits jugés trop peu profonds. Pour les traits fins, une reprise à la pointe est souvent nécessaire pour dégager le vernis.

Voici les principaux composants des vernis traditionnels :

L’essence de térébenthine : elle permet la fabrication de vernis liquides. Elle sèche relativement lentement et donne un aspect satiné aux vernis.
L’essence de pétrole : elle permet la fabrication de vernis liquides. Elle sèche plus rapidement que l’essence de térébenthine. Le vernis, une fois sec, présente un aspect plus mat.
Le bitume de Judée : c’est le principal composant isolant la planche de l’action du mordant. Il apporte une teinte brune aux vernis.
La colophane : elle donne de l’accroche et de la dureté.
Les cires : elles donnent plus ou moins de souplesse et permettent d’éviter l’écaillage au passage de l’outil.
Les résines Dammar, mastic et poix : elles apportent de la dureté et augmentent la viscosité des vernis.